2023 fut agrémenté de grêle, d’arrêts de croissance, de mildiou et d’un soupçon d’oïdium… Malgré ces aléas qui pimentent l’existence du vigneron, et après un tri sévère, la récolte fut de qualité.

Les jus fermentèrent gentiment et reposent aujourd’hui calmement : en cuve ou sous bois, nos élevages s’allongent.

 

Païen, Insolite, Gamay et Syrah vont ainsi passer un an à s’affiner ; ils seront disponibles cet automne ; mais rassurez-vous, quelques flacons du millésime précédent sont encore disponibles.

 

Le Chasselas – pour la première fois élevé en cuve, ainsi qu’un Assemblage de Macération – nouveau venu dans la gamme, seront en revanche prêt à boire au printemps, à l’occasion des Caves Ouvertes du Valais (9-11 mai 2024).

 

Mais LA grande nouveauté de l’année, c’est le premier millésime de notre Petite Arvine, issus d’une parcelle que nous avions nous-même surgreffée en 2022. Après une âpre bataille livrée contre des hordes de grêlons, 150 bouteilles vous seront proposées… N’hésitez pas à les réserver !

 

Alléchantes perspectives, n’est-ce pas ?! Alors, buveurs très illustres, au diable l’avarice et les avaricieux… ! 

 

« Le sage qui, bien tard,
Aura gobé des mouches,
Finira, sainte-touche,
Par prendre son panard. »

Frère Jacques des Entommés